Des nouvelles de St Barth en confinement !

Publié le 03 Avril 2020

Le confinement, d’un impact énorme sur la vie des résidents de l’île, est le reflet de ce qui touche le globe entier et une grande partie de sa population. Près de 10.000 habitants confinés à St Barth, parmi près de 3 milliards de personnes confinées dans le monde ! Malgré sa petite taille, l’île n’échappe pas à la tourmente du Covid-19 mais, à son habitude, les tragédies d’ampleur mondiale s’y gèrent, comme les chocs climatiques locaux, avec courage et détermination.

Très tôt dans la crise, du moins à l’échelle de son impact ici, la population de St Barth a été confinée à résidence. Cette décision, difficile à prendre localement en début de semaine de la Bucket, s’est prouvée salvatrice. Alors que St Barth et son économie touristique s’apprêtaient à tourner en surrégime, les visiteurs ont déserté hôtels et villas, les voiliers ont mis le cap vers de nouveaux azimuts, le port et l’aéroport mis en sommeil. Pour tant d’hôteliers, de restaurateurs et de commerçants, à peine remis du choc d’Irma, la pandémie est venue mettre un terme plus que prématuré à la saison.

Mais les intérêts économiques ont fait place en urgence aux impératifs de santé, qu’il est si difficile de gérer sur un territoire aux infrastructures médicales limitées, alors que les visiteurs y affluent du monde entier. L’île est donc fermée au tourisme, les plages sont interdites d’accès, Gustavia ressemble à une ville fantôme et, dans ce contexte, la vie a changé pour ses résidents.

Pour les parents d’enfants scolarisés, la vie prend une autre tournure avec « l’école à la maison », et la charge qu’elle peut leur générer. Les courses alimentaires restent aisées, dans des supermarchés bien achalandés, mais les déplacements sont restreints tout comme l’exercice physique en extérieur, seulement permis dans un court rayon autour de son domicile.

Après plus de deux semaines de ce mode de vie, la population démontre généralement son respect des consignes et la vie professionnelle s’organise, tout comme la vie privée. Dans l’équipe de Sibarth Real Estate, certains se sont d’abord rapprochés de leurs enfants, en cas d’éloignement, et chacun continue à gérer activement sa part de l’activité de l’agence par télétravail depuis son domicile. 

Il me faut souligner ici, dans ce contexte si particulier, la sérénité et la compréhension affichées par nos clients en général, et notamment par les propriétaires de biens sis à St Barth. En effet, chacun pourrait à juste titre s’inquiéter des conséquences dévastatrices de la pandémie sur les marchés financiers et donc potentiellement sur le secteur de l’immobilier. Mais une fois de plus, le sentiment de sécurité de leur patrimoine immobilier à St Barth prévaut largement sur l’instinct de panique. 

L’histoire nous a appris que les actes de terrorisme, crises financières et autres ouragans ont parfois ralenti voire gelé notre activité, mais que les valeurs se sont toujours appréciées à terme. La vraie question est celle du délai de la reprise, que personne ne peut prédire au vu de l’ampleur de cette crise humanitaire et économique, mais nous savons pouvoir compter une fois de plus d’ici là sur la résilience de St Barth comme de tous les acteurs du marché.

Prenez soin de vous, restez confinés, et n'hésitez pas à nous joindre pour toute préoccupation que vous auriez, en joignant par mail votre contact habituel et/ou estates@sibarthrealestate.com

 

*Photo: Christian WATTIAU  -  Président  -  Travaillant à distance depuis la maison / La baie de St-Jean sans touristes ni avions